BAZAINE Jean
Jean Bazaine est né à Paris en 1904. Tout en préparant une licence de lettres, il sera l’élève du sculpteur Landowski à l’Ecole des Beaux-arts de Paris. En 1924, il abandonne la sculpture pour la peinture. Dès 1930, le jeune artiste commence à montrer son travail dans des expositions de groupe avec Fautrier, Pougny, Goerg et Gromaire, dont il devient l’ami. Sa première exposition personnelle est organisée en 1932 ; Pierre Bonnard l’encourage.
 

Jean Bazaine a exploré de nombreuses voies d’expression : peintre à la gouache, aquarelliste, graveur, lithographe. Jean Bazaine poursuivra toujours une intense activité pour des travaux à destination monumentale : peintre de cartons de tapisseries, de cartons de mosaïques (église d’Audincourt, UNESCO à Paris, ORTF, Palais du Luxembourg, etc.) et de cartons de vitraux (Eglise d’Assy, château de La Chaux, église d’Audincourt, de Villeparis, église Saint-Séverin de Paris, cathédrale de Saint-Dié, etc.).

Il réalisera des décors pour le théâtre et collaborera à l’aventure du livre illustré (auprès d’amis tels André Frénaud, Raymond Queneau, Jean Tardieu, Eluard ou d’autres encore). En outre, dès 1934, Bazaine qui restera toute sa vie un homme de culture ponctuera son travail de peintre de réflexions sur l’art et les artistes. Son « Notes sur la peinture d’aujourd’hui » (Ed. Floury, Paris, 1948) est un classique des écrits de peintre, et sera souvent traduit et réédité.

Jean Bazaine meurt à Clamart (Hauts-de-Seine) en 2001.
 mentions légales | newsletter