HIETT Steve
» S'inscrire à la News Letter
» Presse Steve HIETT
» Exposition à la Galerie Maeght
C’est la première exposition monographique en galerie de ses compositions en couleurs et en grand format. Le choix s’est porté librement sur des photographies prises entre 1970 et aujourd’hui, images caractéristiques qui ont imposé le style Steve Hiett : couleurs flashy, mises en scène très pop et femmes divines. Les formats immenses (150 x 200 cm) et l’intensité des couleurs créent un effet de vue en 3D.

Pour la première fois, on entre physiquement dans l’univers acidulé d’un grand photographe de mode. Il est le photographe anglais de la couleur, de la génération des Guy Bourdin et Helmut Newton. Il met en scène de sublimes filles aux jambes sans fin, à la peau luisante. Ces beautés, aux attitudes lascives, sont surprises descendant de voitures, enfourchant des motos ou des vélos rutilants, prétexte au choc entre les formes et les couleurs.

Grâce à cette exposition, la Galerie Maeght livre au public un monstre sacré des années 1970. Pendant des décennies, Steve Hiett s’est consacré à la production de ses photos plutôt qu’à l’organisation d’expositions. Aujourd’hui, alors que son travail est totalement abouti, Steve Hiett a accepté de réunir ses photos les plus mythiques en très grand format et en tirage argentique (signées et numérotées de 1 à 5).

Pour accompagner l’exposition, NEWYORKPARIS publie un livre (tirage limité à 2.000 exemplaires) reproduisant les photographies. Une conversation entre Jean-Paul Goude et Steve Hiett y est retranscrite en anglais et en français. Cet automne, Steve Hiett, attiré par la qualité de la lumière de la côte d’azur, a passé une semaine à Saint Paul dans la propriété privée de la famille Maeght et dans les jardins de la Fondation Maeght. Là, il a laissé libre cours à son génie de metteur en scène de la couleur. Le bleu intense du ciel, les fleurs et arbres qui accrochent la lumière ont procuré à Steve Hiett une source d’inspiration unique pour un shooting insolite. En sont ressorties 10 nouvelles photographies exclusives pour le portfolio L’Oréal Professionnel, de la Collection Couleurs Printemps/Eté 2009. Ces 10 photographies seront également exposées dans une des salles de la galerie.

Ce maître de la photographie de mode aurait aimé être peintre et a étudié la peinture. Mais c’est une carrière de musicien que Steve Hiett abandonne pour la photographie qui l’occupera entre New York et Paris.

Longtemps directeur artistique, cinéaste publicitaire, il se consacre aujourd’hui exclusivement à la carrière de photographe de mode qui a fait ses débuts. Steve Hiett a travaillé pour les plus grands magazines de mode : Vogue, Elle, Queen, The Observer Magazine, The Times Magazine, Marie-Claire, Harper’s Bazaar, L’Officiel, Visionnaire … et pour les plus grandes marques : Revlon, Cavalli, Trussardi, D&G, Joop Jeans, Kenzo, Absolut Vodka, John Lobb, Agnès b, Montblanc, Marithé + François Girbaud, L’Oréal Professionnel…

Ses influences vont des cinéastes comme Hitchcock et Antonioni, aux peintres comme Bacon ou Degas parce qu’eux « savent créer une vraie atmosphère ». Ce diplômé du Royal College of Arts parle aussi beaucoup de musique pour évoquer ses images : « la photographie, finalement, c’est toujours le même accord qu’il faut améliorer comme Chuck Berry avec sa guitare.

Steve Hiett aime la musique pop, c’est un fou de guitare, un guitariste émérite et un grand collectionneur de Fender. C’est d’ailleurs à Steve Hiett que Jean-Baptiste Mondino a demandé la direction artistique de son livre « Guitar Eros ». Et évidemment la matière très glossy et vernis des guitares que Steve Hiett collectionne n’est pas sans rappeler ses images aiguisées et brillantes.
  • Pour recevoir les informations sur les expositions, évènements et vernissages Maeght, inscrivez-vous à notre news-letter par le lien ci-contre.
 mentions légales | newsletter